Éditorial

INTERVIEW DU QUATUOR MODIGLIANI

 

L’ÉDITION 2017 SERA CENTRÉE SUR LA MUSIQUE ROMANTIQUE ALLEMANDE. POURQUOI AVOIR CHOISI CETTE THÉMATIQUE ?

 

Depuis nos débuts, nous avons toujours été sensibles aux compositeurs romantiques, comme Mendelssohn ou Brahms, et plus particulièrement à la musique de chambre de Schumann lors de notre enregistrement à paraître chez Mirare. C'est au cours de l'année 1842, en quelques mois seulement, qu'il écrivit ses trois quatuors, son quatuor avec piano et le très célèbre quintette avec piano. C'est une période très riche dans l'histoire de la musique : elle s'amorce en 1805, à la naissance du romantisme chez Beethoven et Schubert, et perdure jusqu'aux dernières oeuvres de Brahms dans les années 1890. Chaque musicien s'est depuis l'enfance développé un imaginaire musical autour de ce répertoire qui est sans doute celui qui nous permet le plus de développer notre sensibilité artistique : d'où l'intérêt de ces rencontres d'artistes de cultures et de générations différentes. Nous avons ainsi voulu proposer aux invités de s'immerger dans cet univers et cet esprit avec le cadre naturel de la montagne, du lac et surtout de ce bois de la Grange au Lac.

 

QUELLES SONT LES RENCONTRES QUI MARQUERONT 2017 ?

 

Cette édition verra naître de grands projets : la résidence comme interprète et compositeur d’Evgeny Kissin et notre travail à ses côtés, la réalisation d’un véritable rêve ; la venue à Évian de Gustavo Dudamel qui dirigera le Mahler Chamber Orchestra ; la collaboration inédite du Choeur de la Radio bavaroise et de deux grands pianistes, Nicholas Angelich et Martin Helmchen, pour réaliser un magnifique Requiem allemand ; le lancement de l’Evian Chamber Orchestra… Mais c’est aussi l’occasion de mêler les générations, comme Guillaume Sutre, Gérard Caussé, Julia Hagen et Jean-Frédéric Neuburger qui se rencontreront dans un quatuor pour piano de Brahms ; l’occasion de porter sur scène les talents d’aujourd’hui et de demain : Elina Buksha rencontrera Aurélien Pascal dans le deuxième trio de Schubert, Chad Hoopes rencontrera Pablo Ferrández dans celui de Brahms ; l’occasion de rendre hommage à nos maîtres et aux personnalités que nous admirons comme Elena Bashkirova, Ray Chen ou Lynn Harrell…

 

L’EVIAN CHAMBER ORCHESTRA FAIT BIEN SÛR PARTIE DE CES RENCONTRES INCONTOURNABLES…

 

C’est un projet qui nous tient à coeur depuis la toute première année. Nous sommes heureux de pouvoir enfin le concrétiser et de donner à Amaury, notre nouveau premier violon, l’occasion de partager son expérience de direction artistique et de leader d’orchestre. Pour la première fois, sur la scène de la Grange au Lac, seront réunis les artistes du festival et les étudiants de l’Atelier, le programme pédagogique lancé en 2016 avec le soutien de la Fondation Carasso. Trois jours de répétitions et de partage à une trentaine d’instrumentistes, tous enthousiasmés par le projet et par cette expérience unique. C’est également une nouvelle dimension que nous voulions donner à l’Atelier : au-delà de l’enseignement extra-musical sur « l’écosystème du musicien », qui est au coeur de la démarche, la transmission se fait sous toutes ses formes — entre musiciens de grande renommée et jeunes talents, entre solistes et chambristes…